Retour

Fonds « Charaka » de la formation professionnelle

Conçu en parfait alignement avec la Vision stratégique de la réforme 2015-2030, le Fonds « Charaka » se veut une contribution à la mise en œuvre des Hautes Orientations Royales portant sur la réforme et la promotion de la formation professionnelle, notamment celles contenues dans les Discours de Sa Majesté le Roi Mohammed VI du 20 août 2018 et de l’ouverture de la première session de la 3ème année législative de la 10ème législature, qui traduisent la Volonté Royale de faire bénéficier la jeunesse marocaine d’une formation de qualité procurant aux diplômés les compétences requises pour accéder au marché de l’emploi, selon une démarche réaliste répondant aux priorités de l’économie nationale et du marché du travail.

De même, les objectifs du Fonds « Charaka » convergent pleinement avec ceux de la feuille de route relative au développement de la formation professionnelle, présentée à Sa Majesté le Roi en avril 2019, en termes notamment de promotion de l’insertion professionnelle des jeunes, d’amélioration de la compétitivité des entreprises et d’adoption de modes de gouvernance concertés avec les professionnels.

Le Fonds « Charaka », doté de près de 100 millions de dollars dont une contribution du gouvernement marocain d’une valeur de 30 millions de dollars, finance des projets de création, d’extension ou de réhabilitation de centres de formation professionnelle ayant pour finalité d’améliorer l’employabilité des jeunes et la compétitivité des entreprises et ce, en contribuant à la mise en place d’une offre de formation professionnelle tirée par la demande du secteur privé et adoptant des modèles de gouvernance basés sur le partenariat public privé (PPP).

Au terme d’un processus d’évaluation minutieux et d’un accompagnement rigoureux, 15 projets ont été finalement sélectionnés sur 100 projets déposés en réponse à l’appel à projets pour bénéficier du soutien du Fonds « Charaka ». Les projets bénéficiaires, totalisant un investissement de 813,4 millions de DH, portent sur la création de 9 nouveaux centres et la reconversion de 6 centres existants et couvrent différents secteurs (agriculture, agro-industrie, tourisme, industrie, artisanat, BTP, transport, logistique et santé). Ces projets sont répartis sur six régions du Royaume, à savoir Casablanca-Settat (5 projets), Fès-Meknès (4 projets), Tanger-Tétouan-Al Hoceïma (3 projets), l’Oriental (1 projet), Béni Mellal-Khénifra (1 projet) et Drâa-Tafilalet (1 projet).

Consultez:

 

 

Lettre d'information

Stay informed - subscribe to our newsletter.
The subscriber's email address.