Retour

Foire aux questions

L’Agence Millennium Challenge Account-Morocco (MCA-Morocco) est un établissement public de droit marocain, qui a été créé et chargé de la gestion et de la mise en œuvre du Compact II.

Le fonds « Charaka » constitue, aux côtés de l’appui à l’opérationnalisation de la réforme de la formation professionnelle, les deux composantes de l’activité « Formation professionnelle » relevant du projet « Education et formation pour l’employabilité ».

Le projet « Education et formation pour l’employabilité » a pour objectif de renforcer l’employabilité des jeunes à travers l’amélioration de la qualité de l’enseignement secondaire et de la formation professionnelle et de leur adéquation aux besoins du secteur productif. Ce projet s’articule autour de trois activités : « Education secondaire », « Formation professionnelle » et « Emploi ».

Le fonds « Charaka » a pour objectif de contribuer à l’amélioration de la qualité de la formation et à son adéquation avec les besoins des entreprises, en favorisant la flexibilité et l’autonomie des établissements de formation et en les responsabilisant par rapport à la réalisation des résultats escomptés. Plus particulièrement, le fonds vise la promotion du partenariat public privé (PPP) en matière de gestion des centres de formation professionnelle.

Le fonds « Charaka » sera utilisé pour financer (i) la création ou l’extension de centres de formation professionnelle gérés dans le cadre d’un partenariat public privé (PPP) et (ii) la réhabilitation de centres publics de formation professionnelle et leur reconversion d’un modèle de gestion classique en un modèle de gestion en PPP qui répond à une demande en ressources humaines du secteur privé.  

Sont éligibles aux subventions, les projets portant sur des établissements de formation professionnelle qui :

  • dispensent une formation initiale (formation diplômante reconnue). Les formations qualifiantes, continue ou de pré-embauche, ainsi que des actions de validation des acquis de l’expérience ou autres services aux entreprises sont encouragées en plus de la formation initiale diplômante pour répondre aux besoins spécifiques des entreprises, des salariés et des demandeurs d’emploi et favoriser en même temps la génération de recettes supplémentaires par les établissements ;
  • répondent à un besoin en compétences du secteur privé dûment justifié, à travers une analyse et une justification des besoins ;
  • respectent les normes et les standards de qualité définis au point 2.2.2 de l’appel à projets ;
  • respectent le cadre légal et réglementaire du Gouvernement marocain et les directives de MCC liées aux normes de performances environnementales et sociales, et toutes autres questions requise par le Compact.

A part les secteurs extractifs, tous les secteurs sont éligibles. Seront privilégiés, cependant, les secteurs créateurs d’emplois.

Tous les niveaux, diplômes et certificats de la formation professionnelle reconnus par les textes en vigueur (CAP, S, Q, Bac Pro, T, TS) sont éligibles. Les nouvelles créations de centres de formation ou de nouvelles filières devront s’engager dans le processus de reconnaissance de leurs diplômes selon la réglementation en vigueur. Sont aussi éligibles les diplômes et certificats internationaux publics ou privés et reconnus au sein de leurs pays d’origine.

Le fonds « Charaka » est doté d’un budget de près de 103 millions de dollars, dont une contribution marocaine de l’ordre de 30 millions de dollars.

Le montant des projets proposés doit se situer entre 3 et 10 millions de dollars pour les créations et de 1 à 5 millions de dollars pour les extensions et les réhabilitations/reconversions. 

Lettre d'information

Stay informed - subscribe to our newsletter.
The subscriber's email address.